• Dermocosmétique à base naturelle
  • Efficacité garantie
  • Climatiquement neutre
  • ECTOIN FLUIDE ANTI-ÂGE +50% GRATUIT
  • Sans parabènes, silicones ni huiles minérales

NEURODERMITE



La neurodermite est une maladie cutanée qui compte parmi les maladies atopiques. Le rhume des foins, l’asthme allergique et les allergies alimentaires font également partie de ces maladies. C’est une maladie chronique inflammatoire qui est également connue comme dermatite atopique ou eczéma atopique, mais aussi plus rarement comme eczéma endogène ou prurigo de Besnier.

Qui peut être concerné par la neurodermite ?


La neurodermite peut survenir au cours de différentes phases de vie, en partie dès l’âge du nourrisson. La prédisposition est héréditaire. Elle présente une évolution par poussée avec des périodes plus ou moins longues exemptes de symptômes. La sévérité, les symptômes et la souffrance peuvent être plus ou moins importants. Elle peut être très modérée et entraîner peu d’entraves au quotidien ou impliquer une restriction considérable accompagnée d’une grande souffrance et d’un stress psychique et physique important dû au refus de contacts sociaux et au manque de sommeil. Les symptômes typiques de la neurodermite sont une peau très sèche, squameuse, à rougeurs et d’importantes démangeaisons. En cas d’eczéma atopique de longue durée, la peau est souvent rugueuse et peut s’épaissir (lichénification) à certains endroits.



Comment la neurodermite se manifeste-t-elle chez les enfants et les adultes ?


La dermatite atopique peut survenir chez les enfants en bas âge. Dans certains cas, la neurodermite survient même chez les bébés. La neurodermite n’est pas guérissable. C’est pourquoi certaines personnes concernées en souffrent encore à l’âge adulte. Un eczéma atopique à l’âge adulte présente une évolution plus difficile qu’à un jeune âge. Différentes parties du corps sont plus ou moins affectées par la neurodermite au cours des différentes phases de vie.


L’eczéma atopique chez le nourrisson
Cette forme chronique d’eczéma n’apparaît pas avant le troisième mois de vie et est plutôt caractérisée par une répartition diffuse notamment au visage, sur la tête et dans le cou ainsi que sur la face d’extension des bras et des jambes. Cette forme s’accompagne généralement de démangeaisons insupportables qui empêchent le nourrisson et les parents de se reposer, notamment la nuit. De plus, la peau est globalement très sèche. La zone de la couche en est souvent exempte. Une surinfection bactérienne supplémentaire peut rendre la thérapie plus difficile.


L’eczéma atopique chez l’enfant
Les foyers d’eczéma se délocalisent lentement dans les zones de plis, notamment dans les coudes et les creux des genoux.


Ces zones présentent une lichénification prononcée avec un desséchement important, un épaississement et une desquamation de la peau. La peau est globalement très sèche. À cet âge viennent s’ajouter les eczémas gênants aux mains. Le visage et le cou sont aussi souvent touchés. Des surinfections peuvent également nettement altérer la peau. Les zones de la peau sont plus sujettes aux infections virales. Des verrues papuleuses (mollusca contagiosa) ou un impétigo bactérien (impetigo contagiosa) par exemple apparaissent. De plus, les cours de natation dans de l’eau à teneur en chlore peuvent dessécher davantage la peau et provoquer une aggravation de la neurodermite.


L’eczéma atopique chez les adultes
Une dermatite atopique peut présenter différents aspects et différents degrés de sévérité chez les adultes. Il existe ainsi des variantes minimales qui apparaissent uniquement sur les paupières, les mains, le cou, et les parties génitales, mais aussi des variantes extrêmement prononcées, avec des rougeurs généralisées sur l’ensemble de la peau. Une variante très fréquente est l’eczéma nummulaire qui s’accompagne de plaques rondes (nummulaires) à ovales, souvent accentuées sur les bords, squameuses ou à croûtes. La peau est généralement sèche et sensible, nécessite un soin adapté, quotidien et relipidant et est sujette aux démangeaisons.




CONSEIL D’EXPERT


Évitez les substances irritantes et desséchantes, les allergènes et le contact intense avec l’eau. Commencez par une thérapie de base à l’aide d’un soin cohérent, relipidant et adapté au degré de sécheresse de la peau.



Quelles sont les causes de la neurodermite ?


Les causes de la formation de la neurodermite sont variées. Une prédisposition génétique joue un rôle important. La probabilité qu’une dermatite atopique se déclare chez un enfant dont un parent souffre de rhume des foins, d’asthme allergique ou de neurodermite, est de 50 %, voire même de 75 % si les deux parents en souffrent. En raison de cette prédisposition, la barrière cutanée est détruite, si bien que la peau se dessèche et devient plus sensible. De plus, la barrière détruite laisse pénétrer des substances et des allergènes dans la peau qui n’auraient aucune chance sur une peau saine.

L’hypothèse de l’hygiène fait partie des points qui sont considérés comme causes de la neurodermite. Cette hypothèse est basée sur le fait que les hommes sont trop peu exposés à des germes en raison de l’hygiène excessive qui règne dans le monde moderne, si bien que le système immunitaire réagit de manière disproportionnée.



Qu’est-ce qui déclenche un eczéma atopique ?


Un eczéma atopique ne se déclare pas forcément, même en cas de prédisposition génétique. Il peut cependant être déclenché par différents facteurs. Parmi ces facteurs comptent par exemple :

  • Les allergènes : acariens, pollen de graminées, poils d’animaux et aussi souvent les aliments chez les nourrissons.
  • La sécheresse cutanée : les facteurs climatiques desséchants, mais aussi des soins inadéquats favorisent également une dermatite atopique.
  • Les matériaux et matières irritant la peau : les matières en laine, les cosmétiques ou les produits de nettoyage irritant la peau peuvent déclencher une poussée de neurodermite ou aggraver une neurodermite déjà existante.


  • Les infections : les infections jouent un rôle important de deux points de vue. D’une part, elles peuvent, dans le cas d’un rhume, provoquer un eczéma atopique. D’autre part, il est possible que les bactéries, les virus et les champignons entraînent une aggravation d’une neurodermite déjà existante.
  • Le climat : les variations de température, les conditions climatiques extrêmes, les chaleurs lourdes et la transpiration qu’elles provoquent sont des facteurs favorisant la neurodermite.
  • Les fluctuations hormonales : un eczéma atopique peut être déclenché par un changement hormonal du corps. La probabilité qu’une dermatite atopique se déclare ou s’aggrave augmente pendant une grossesse, la menstruation ou la ménopause.
  • L’état psychique : les contraintes psychiques, comme le stress, peuvent également nettement aggraver une neurodermite.

Que faire en cas de neurodermite ?


Étant donné qu’il n’est pas possible de remédier à la prédisposition à un eczéma atopique ou à une diathèse atopique, une neurodermite n’est pas guérissable. Il est cependant possible d’atténuer les symptômes et d’améliorer la qualité de vie à l’aide d’une thérapie. Le patient doit cependant en être l’initiateur. Les périodes exemptes de symptômes et de douleurs peuvent être ainsi prolongées et les poussées peuvent être atténuées.  

Éviter les facteurs déclencheurs
Il convient d’éviter les nombreux facteurs déclencheurs de la neurodermite de manière conséquente. Si les personnes concernées ne savent pas quels sont les facteurs déclencheurs, il est utile de tenir un journal des symptômes dans lequel les maux et leurs éventuels facteurs déclencheurs sont documentés.   

Soin de base
L’eczéma atopique requiert un nettoyage très doux et ménageant la peau ainsi qu’un soin cohérent, relipidant, protecteur et adapté individuellement. N’utiliser des lotions pour le corps contenant p. ex. des huiles végétales (huile d’onagre), du dexpanthénol, du zinc ou de l’urée qu’après les avoir testées individuellement. Éviter de prendre plusieurs longues douches quotidiennes chaudes, de longs bains ainsi que toute forme d’irritations.


Thérapie médicamenteuse 

Les corticostéroïdes topiques et les inhibiteurs de la calcineurine entraînent une réduction de la réaction inflammatoire en atténuant les réactions du système immunitaire. Cela peut être soutenu par des remèdes externes à teneur en tannin, comme des cataplasmes au thé noir. Des thérapies systémiques sont appliquées dans les cas graves. La luminothérapie et la thérapie climatique montrent de très bons résultats. 


Hyposensibilisation 

Si la neurodermite s’accompagne d’une allergie, une hyposensibalisation peut être réalisée afin d’atténuer une surréaction du système immunitaire aux allergènes. 


Mesures de soutien 

D’autres mesures aident à atténuer les symptômes d’une poussée de neurodermite. Des mesures thérapeutiques qui traitent les démangeaisons souvent insupportables ou s’attaquent par ex. directement aux surinfections bactériennes, en font partie.


Traitement psychologique et exercices de détente 

Un accompagnement psychologique professionnel et des techniques de détente aident de nombreuses personnes concernées à gérer les aspects psychosociaux d’un eczéma atopique, mais aussi à vivre avec les restrictions de la qualité de vie dues aux démangeaisons souvent insupportables et aux éruptions visibles. De plus, les facteurs déclencheurs éventuellement psychiques peuvent être identifiés et évités. 


Alimentation 

Là aussi, il est recommandé de tenir un journal des maux afin d’établir un éventuel lien entre une aggravation ou le déclenchement d’un eczéma atopique et la consommation de certains aliments. Une aggravation due aux allergies alimentaires survient souvent chez le nourrisson. Il convient d’éviter les aliments correspondants, du moins temporairement.



NOTRE CONSEILS


EXTRODERM


Les agressions extérieures, des prédispositions ou la vieillesse contribuent au dessèchement de la peau et à l’augmentation de sa sensibilité. Par conséquent, elle se gerce légèrement, ne peut plus suffisamment fixer l'hydratation et s’assèche toujours plus. Cela peut entraîner des démangeaisons et une peau squameuse et altérer en outre la sensation cutanée.

EXTRODERM combat doublement et en douceur cette évolution défavorable : la formule de soin douce hydrate immédiatement la peau et l’aide à retrouver petit à petit sa capacité d’auto-hydratation. La peau s’apaise ainsi progressivement ce qui lui permet de se ressourcer. Elle devient plus soupe et la démangeaison disparaît graduellement.

Le complexe oméga composé d’huile d’Inca Inchi, d’huile de bourrache et de vitamine F, nourrit et a également une action anti-inflammatoire, il renforce la barrière cutanée naturelle et rend la peau plus résistante. Il permet ainsi de diminuer les pertes en eau et d’augmenter la capacité d’hydratation de la peau. Le panthénol stimule en outre la régénération de la peau.

CRÈME NETTOYANTE

Nettoie en douceur les peaux sèches de tout âge. Un complexe oméga composé d’huile d’Inca Inchi, d’huile de bourrache et de vitamine F, contribue à augmenter la capacité d’hydratation de la peau et renforce sa résistance naturelle. Le panthénol apaise les peaux fatiguées à légèrement irritées.

(119,67 € / 1 l)

17,95 €

CRÈME CONTOUR DES YEUX

Nourrit et apaise les peaux sensibles du contour des yeux. Le panthénol, l’huile d’Inca Inchi ainsi que l'extrait de rose de Jéricho permettent de renforcer la résistance naturelle de la peau. La crème contribue à augmenter la capacité d’hydratation de la peau et peut atténuer les démangeaisons.

(1 530,00 € / 1 l)

22,95 €

CRÈME INTENSIVE

Nourrit et apaise en douceur les peaux sensibles de tout âge. Un complexe oméga, composé d’huile d’Inca Inchi, d’huile de bourrache et de vitamine F, contribue à augmenter la capacité d’hydratation de la peau et renforce sa résistance naturelle.

(459,00 € / 1 l)

22,95 €
LIMITÉ

KIT DE SOINS INTENSIFS

Coffret de soins limité avec EXTRODERM CRÈME INTENSIVE et EXTRODERM CONTOUR DES YEUX en format découverte (5 ml) d'un valeur de 7,65 € en CADEAU Nourrit et apaise en douceur les peaux sensibles de tout âge. Un complexe oméga, composé d’huile d’Inca Inchi, d’huile de bourrache et de vitamine F, contribue à augmenter la capacité d’hydratation de la peau et renforce sa résistance naturelle. La Crème Contour des Yeux nourrit et apaise les peaux sensibles du contour des yeux. Le panthénol, l’huile d’Inca Inchi ainsi que l’extrait de rose de Jéricho permettent de renforcer la résiance naturelle de la peau. La crème contribue à augmenter la capacité d’hydratation de la peau et peut atténuer les démangeaisons.

(459,00 € / 1 l)

22,95 €

CRÈME DOUCHE

Nettoyage apaisant et très doux des peaux sèches de tout âge. Un complexe oméga, composé d’huile d’Inca Inchi, d’huile de bourrache et de vitamine F, contribue à augmenter la capacité d’hydratation de la peau et renforce sa résistance.

(74,75 € / 1 l)

14,95 €
%

HUILE DE BAIN

Uniquement pour une courte durée : nous vous offrons une réduction exclusive de 50 % sur ce produit (PVC 22,95 €) qui ne fait plus partie de notre assortiment actuel. Cette offre est valable dans la limite des stocks disponibles. Le prix indiqué comprend déjà la réduction. Nourrit et enveloppe tout en douceur la peau sèche lors du bain. De l’huile d’amande bio et un complexe oméga composé d’huile d’Inca Inchi, d’huile de bourrache et de vitamine F ont un effet relipidant et confèrent une sensation de peau soignée pendant longtemps.

(86,33 € / 1 l)

12,95 € au lieu de 22,95 € (économie de prix)

BAUME CORPS

Nourrit et apaise en douceur les peaux sensibles de tout âge. Un complexe oméga, composé d’huile d’Inca Inchi, d’huile de bourrache et de vitamine F, contribue à augmenter la capacité d’hydratation de la peau et renforce sa résistance naturelle.

(114,75 € / 1 l)

22,95 €

SHAMPOOING

Nettoie et apaise tout en douceur le cuir chevelu sec, squameux et sensible. Il peut réduire les démangeaisons. Il tonifie la structure du cheveu, confère de la brillance et du volume. Il est composé de tensioactifs doux, de sel de la mer Morte et de panthénol. Convient au shampooing quotidien.

(74,75 € / 1 l)

14,95 €